Un nouveau souffle pour l’histoire de la Suisse

Le cercle des Cent-suisses, se veut perpétuer l’histoire et la culture suisse. En effet, nos aïeux ont été les précurseurs de notre histoire actuelle. Ils ont été sollicités dans le monde entier, pour mettre à profit leurs prestations de qualités diverses et variées. Depuis le Moyen Âge les soldats suisses ont été engagés pour leurs techniques militaires avant-gardistes. Ils servirent plusieurs nations, dont le royaume de France, où ils purent accéder en l’an 1481, au rang de garde rapprochée du roi de France.Ses soldats au service de l’étranger étaient nommés les Cent- suisses. Ils servirent les rois de France jusqu’en 1792 sous la Révolution française. Ceux qui survécurent furent exécutés ou destitués de leurs fonctions, devenus aux yeux des révolutionnaires les défenseurs de la monarchie abolie. Ils seront rappelés en 1816 par le nouveau roi de France, puis seront définitivement licenciés en 1831 au profit de la nouvelle Légion étrangère créée par Louis-Philippe. N’oublions pas non plus, notre garde pontificale qui prit naissance en 1506 après le sac de Rome, qui était composée de mercenaires suisses, et qui constituait elle aussi une garde rapprochée au profit du Saint-Père(Le Pape). Cette dernière est, à l’heure actuelle, toujours engagée au service du Vatican. Elle est composée de soldats de l’armée suisse. A travers les époques, notre histoire suisse n’a cessé d’être présente. En effet, les Suisses étaient des hommes respectés, tant par leur honneur quepar leur fidélité et leurs savoir-faire.Le Cercle des Cent-suisses a été créé dans le but de faire revivre à nouveau toute cette mémoire historique, afin de préserver nos traditions et notre culture helvétique.

Jean-Charles Martin

Les Chevaliers et la Suisse

Extrait de la conférence donnée du samedi 27 avril par Jean-Charles Martin Président du Cercle des Cent-Suisse et conseiller associé à la fondation des suisses dans le monde ainsi que Président du Cercle d’Enquête et de Recherche Templière.

L’Ordre des Chevaliers Teutoniques

Extrait de la conférence donnée du samedi 27 avril par Monsieur Thierry Bourdon de l’Institut Rozessences

Juste pour l’amour de l’histoire et de la culture Suisse

Madame, Monsieur,

Nous avons l’honneur de vous présenter notre institution culturelle suisse,qui œuvre pour la préservation, la promotion et la diffusion de l’histoire et de la culture suisse, tant dans notre pays qu’à l’étranger. En tant qu’institution d’utilité publique cantonale et fédérale, nous nous engageons à valoriser le patrimoine culturel suisse et à le faire rayonner à travers des projets divers et des actions innovantes.

Notre mission est de sensibiliser le public à l’importance de l’histoire et de la culture suisse, de favoriser l’accès à la culture pour tous, et de contribuer au dialogue interculturel et à l’enrichissement mutuel des différentes traditions culturelles. Nous organisons des expositions, des conférences, des ateliers pédagogiques, des publications et des événements culturels visant à mettre en lumière la richesse et la diversité du patrimoine suisse.

Afin de poursuivre notre action et de développer de nouveaux projets, nous sollicitons votre généreux soutien financier sous forme de don. Votre contribution nous permettra de renforcer nos actions en faveur de la culture suisse, de promouvoir la découverte de notre patrimoine historique et culturel, et de renforcer les liens entre les communautés locales et internationales.

Notre institution d’utilité publique cantonale et fédérale vie essentiellement de dons versé. Sachez que société ou privé si vous êtes imposable en Suisse, les dons versés à notre institution peuvent être déduits de votre revenu imposable. Le montant annuel minimum et la réduction d’impôt appliquée varient selon les cantons.

Alors n’hésitez pas à faire un don pour que nous puissions préserver notre histoire et notre culture helvétique.

Cercle des Cent-suisses
Compte postal
16-327035-3
IBAN: CH70 0900 00001632 7035 3

Genève Secret

Venez plongez-vous dans l’histoire-même de Genève et de ses secrets avec les Nibelungen, les Chevaliers Templiers et Hospitaliers, ou encore les confréries secrètes et leurs illustres membres.

Parcourez à travers la ville les sentiers initiatiques des symboles et de leurs mystère à la Da Vinci Code, avec Monsieur Jean-Charles Martin, enquêteur historique et Président du Cercle des Cent-Suisses.

Genève Secret est une visite passionnante qui vous fera découvrir Genève sous le prisme du mystère et d’une façon des plus originales, en groupe ou entre amis.

Alors si vous voulez percer les secrets de Genève, n’hésitez pas à réserver vos places pour cette visite palpitante et stupéfiante qui vous révélera ce qui n’aurait jamais du vous êtres révélé

La Confédération Helvétique, ou la Suisse moderne, a une histoire complexe. Son mythe fondateur remonte à la légende de Guillaume Tell, un symbole de la résistance à l’oppression. Cependant, les recherches historiques modernes suggèrent que cette histoire emblématique pourrait être plus une légende qu’un fait historique avéré. Les origines de la Confédération sont souvent associées au Pacte fédéral de 1291, où aux trois cantons suisses qui ont scellé une alliance pour défendre leurs intérêts communs. Les historiens continuent d’étudier les multiples facettes de cette période pour mieux comprendre les racines et le développement de la Suisse en tant qu’entité politique et culturelle distincte.

Alors, venez découvrir une enquête hors du commun en compagnie de Jean-Charles Martin Président du Cercle des Cent-suisses qui vous révélera si l’histoire fondatrice de la Suisse est un mythe, une légende ou une réalité.

Pacte fondateur de la Suisse 1291

Traduction en française d’après la traduction du Musée des Chartes fédérales à Schwitz.

Le Pacte fédéral suisse ou Pacte de 1291 fut choisi en 1891 comme pacte fondateur de la Suisse. Comme ce document date du début août 1291 (la date exacte est inconnue), la fête nationale suisse a été placée symboliquement le 1er août.Il s’agit d’un renouvellement d’une alliance à caractère juridique et défensive, conclu par les représentants des trois cantons primitifs : Uri, Schwytz et Nidwald.

Ce pacte ne consacre donc nullement l’indépendance de la Confédération suisse qui continue de faire partie intégrante du Saint-Empire romain germanique, de fait jusqu’au Traité de Bâle en 1499 et de droit jusqu’au Traité de Westphalie.

Il fut redécouvert dans la tour des archives de Schwyz lors d’un inventaire effectué en 1724, mais aucune valeur fondatrice ne lui a été donnée avant la fin du XIXe siècle et l’apparition du nationalisme. Johann Heinrich Gleser publia sa version latine originale en 1760.

Sur les trois exemplaires originaux, seul celui de Schwyz a survécu, et est conservé actuellement au musée des chartes fédérales à Schwytz.

Le Pacte de 1291 et le serment du Grütli sont deux événements différents

Le Pacte fédéral suisse, ou Pacte de 1291, fut choisi en 1891 comme pacte fondateur de la Suisse. Ce document étant daté de début août 1291 (la date exacte est inconnue), la fête nationale suisse a été placée symboliquement le 1er août date de la fête celte Lugnasadh.

Ce pacte renouvelle une alliance précédente, qui ne nous est pas parvenue, à caractère juridique et défensive, conclue par les représentants des trois cantons primitifs : Uri, Schwytz et Nidwald.

Il fut oublié des siècles durant, pour être redécouvert dans la tour des archives de Schwyz lors d’un inventaire effectué en 1724.

Johann Heinrich Gleser publia sa version latine originale en 1760. Sur les trois exemplaires originaux, seul celui de Schwyz a survécu, et est conservé actuellement au musée des chartes fédérales à Schwytz.

Le pacte fédéral est historique associé à la mémoire helvétique et au mythique Serment du Grütli.

Mais ceux-ci se sont produit à deux dates différentes !

Le mythe fondateur de la Confédération Helvétique

Les mythes fondateurs de la Suisse relatent divers événements associés aux épisodes de l’histoire de la Suisse ancienne.

La plupart des événements sont situés tout au début du XIVe siècle, comme le serment du Grütli, Guillaume Tell, la destruction des châteaux et Winkelried. Ils sont relatés, à partir de récits oraux, dès les XVe siècle et XVIe siècle dans des chroniques.

La vraie histoire de Guillaume Tell

La vraie histoire de Guillaume Tell, mise en scène par les recherches minutieuses du groupe d’enquêteur historique du Cercle des Cent-suisses.

Ses recherches donneront lieu à un ouvrage sur ce sujet !

Le mot paysan était-il une insulte des Habsbourg à l’encontre des Confédérés ?

Le serment du Grütli est-il un renouvellement de la Charte du 15 juillet 1291 et de notre Pacte fédéral d’août 1291 !

Et la révolte de nos Confédérés, à t’elle engendré l’assassinat de L’Empereur Albert 1er de Habsbourg le 1 mai 1308 ?

L’alliance renouvellée des Confédérés 1291-1315

Il jure une alliance éternelle entre ses signataires contre tout agresseur. Il fut conclu par les représentants des trois cantons primitifs. La version originale est en latin.

Le pacte de 1291 enregistre un accord qui n’est pas le premier puisque le troisième paragraphe indique clairement qu’il s’agit du renouvellement d’un accord antérieur — le pacte originel est aujourd’hui perdu — dont on ne sait pas grand-chose, conclu quelque temps auparavant entre les mêmes trois cantons : « renouvelant par le présent traité le texte de l’ancien pacte ».

Le Pacte de Brunnen de 1315 semble ainsi être un renouvellement de celui de 1291 après l’épisode du serment du Grütli, du mythe fondateur de la Confédération et la fin de la bataille de Morgarten.

La bataille de Morgarten 1315

Le 15 novembre 1315 , victoire des Trois Cantons à Morgarten !

Le 15 novembre 1315, à Morgarten, au sud de Zurich, les montagnards des Trois Cantons (Uri, Schwyz et le demi-canton de Nidwald), repoussent les troupes du duc Léopold d’Autriche, seigneur de Habsbourg.

Quelques années après le célèbre serment de Grütli, la victoire de Morgarten renforce la cohésion des cantons alpins.

Elle leur rallie les cantons environnants et surtout les villes de Zurich, Bâle et Berne. Ces communes libres, bien que bourgeoises, font front commun contre les prétentions des Habsbourg.

Le drapeau Suisse

Des origines jusqu’au XIVe siècle

On ne connaît pas vraiment les origines de la croix suisse (appelée parfois croix fédérale) et les historiens se divisent sur plusieurs hypothèses. Certains pensent que ce symbole aurait pris naissance autour du IVe siècle où il aurait été vénéré dans les royaumes burgondes et qu’il aurait figuré sur les emblèmes de la Légion thébaine, massacrée à Saint-Maurice. On prétend d’ailleurs aujourd’hui que la croix figurant sur le blason de la ville tire son origine de cet évènement. Une autre version prétend que son origine remonte au XIIe siècle et qu’il figurait dans la bannière impériale du Saint-Empire. Certains expliquent que c’est le culte des instruments de la Passion, répandu dans la région, qui conduisit certains cantons de l’inclure sur leur bannière vers le XIIe siècle, le fond de couleur rouge faisant référence au sang du Christ. Les manuels scolaires indiquent que le drapeau et le nom du pays proviennent du canton de Schwytz, fondateur de la Suisse primitive en 1291 avec Uri et Unterwald. En revanche, ils n’expliquent pas l’origine de ce dernier.

Notre projet du Helvétique Center

En résumé, si nous voulons comprendre notre histoire, il nous faut impérativement connaître la naissance de notre Confédération.

En effet, pour de nombreux peuples du monde entier, la Suisse est le berceau de la démocratie libre et un exemple à suivre.

Et ceci même si notre histoire fondatrice peut être encore considérée par certains, comme un mythe…

Néanmoins, pour la majeure partie de notre population et du monde, cette histoire créatrice est le cœur même de la Suisse actuelle, c’est ainsi que notre Héro national Guillaume Tell devait devenir l’icône de la liberté démocratique et surtout notre meilleur ambassadeur dans le monde entier. Mais pourtant, ce personnage incontournable semble avoir été oublié dans nos régions, pour le plus grand malheur des nos touristes étrangers et de nos citoyens.

Nous sommes actuellement à la recherche d’un partenaire à même de nous fournir un lieu pour héberger notre projet en attendant une réalisation compète. Autorités cantonales ou communales, entreprises, fondations, mécènes, vous qui souhaitez faire vivre l’histoire suisse et êtes en mesure d’héberger pareil projet.

Nos manifestations

2008
2009
2010
2011
2012
2012
2024
2024

Suisse historique parc

Fête du patrimoine

Bicentenaire de la Bérézina

Presse

Souvenir Du Cercle Des Cent-Suisses Avec L'ancienne Reine De Jordanie.  Le Cercle des Cent-Suisses en escorte pour l'ancienne Reine de Jordanie, il y à quelques année.
Souvenir Du Cercle Des Cent-Suisses Avec Notre Invité La Princesse Murat.  La Princesse Caroline Murat nous a fait l'honneur de sa présence lors de notre organisation pour le bicentenaire de la bataille de la Bérézina en Gruyère.
Venue De La Musique De La Légion Étrangère Au Château De Penthes  Un moment où nous avons pu apprécier tous les liens qui unissent la Légion étrangère aux régiments au service de l'étranger suisse.
Souvenir Du Cercle Des Cent-Suisses Avec L'ancienne Reine De Jordanie.  Le Cercle des Cent-Suisses en escorte pour l'ancienne Reine de Jordanie, il y à quelques année.
Souvenir Du Cercle Des Cent-Suisses Avec L'ancienne Reine De Jordanie. Le Cercle des Cent-Suisses en escorte pour l'ancienne Reine de Jordanie, il y à quelques année.
Souvenir Du Cercle Des Cent-Suisses Avec Notre Invité La Princesse Murat.  La Princesse Caroline Murat nous a fait l'honneur de sa présence lors de notre organisation pour le bicentenaire de la bataille de la Bérézina en Gruyère.
Souvenir Du Cercle Des Cent-Suisses Avec Notre Invité La Princesse Murat. La Princesse Caroline Murat nous a fait l'honneur de sa présence lors de notre organisation pour le bicentenaire de la bataille de la Bérézina en Gruyère.
Venue De La Musique De La Légion Étrangère Au Château De Penthes  Un moment où nous avons pu apprécier tous les liens qui unissent la Légion étrangère aux régiments au service de l'étranger suisse.
Venue De La Musique De La Légion Étrangère Au Château De Penthes Un moment où nous avons pu apprécier tous les liens qui unissent la Légion étrangère aux régiments au service de l'étranger suisse.

Nos moments d’exception

Souvenir Du Cercle Des Cent-Suisses Avec L'ancienne Reine De Jordanie.  Le Cercle des Cent-Suisses en escorte pour l'ancienne Reine de Jordanie, il y à quelques année.
Souvenir Du Cercle Des Cent-Suisses Avec Notre Invité La Princesse Murat.  La Princesse Caroline Murat nous a fait l'honneur de sa présence lors de notre organisation pour le bicentenaire de la bataille de la Bérézina en Gruyère.
Venue De La Musique De La Légion Étrangère Au Château De Penthes  Un moment où nous avons pu apprécier tous les liens qui unissent la Légion étrangère aux régiments au service de l'étranger suisse.
Souvenir Du Cercle Des Cent-Suisses Avec L'ancienne Reine De Jordanie.  Le Cercle des Cent-Suisses en escorte pour l'ancienne Reine de Jordanie, il y à quelques année.
Souvenir Du Cercle Des Cent-Suisses Avec L'ancienne Reine De Jordanie. Le Cercle des Cent-Suisses en escorte pour l'ancienne Reine de Jordanie, il y à quelques année.
Souvenir Du Cercle Des Cent-Suisses Avec Notre Invité La Princesse Murat.  La Princesse Caroline Murat nous a fait l'honneur de sa présence lors de notre organisation pour le bicentenaire de la bataille de la Bérézina en Gruyère.
Souvenir Du Cercle Des Cent-Suisses Avec Notre Invité La Princesse Murat. La Princesse Caroline Murat nous a fait l'honneur de sa présence lors de notre organisation pour le bicentenaire de la bataille de la Bérézina en Gruyère.
Venue De La Musique De La Légion Étrangère Au Château De Penthes  Un moment où nous avons pu apprécier tous les liens qui unissent la Légion étrangère aux régiments au service de l'étranger suisse.
Venue De La Musique De La Légion Étrangère Au Château De Penthes Un moment où nous avons pu apprécier tous les liens qui unissent la Légion étrangère aux régiments au service de l'étranger suisse.

Siège social du Cercle des Cent-suisses Institution D’utilité Publique Fédérale Et Cantonale

Adresse
Cercle
des Cent-suisses
12 Route de Colovrex
1218 Grand-Saconnex

Tél: +41.22.548.12.91
Portable: +41.79.447.34.33

Cercle des Cent-suisses

Compte postal
16-327035-3
IBAN: CH70 0900 00001632 7035 3

Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×